Son quartier ou son village sont des endroits où l’on passe beaucoup de temps.

C’est un espace où l’on vit avec sa famille et qui entoure notre maison ou notre appartement.

On y a des copains qui y vivent aussi. On se retrouve ensemble pour jouer sur la place du village, dans le jardin des uns et des autres ou dans le parc en bas de l’immeuble.

On y profite de services comme la piscine, la bibliothèque ou bien encore on va faire ses courses au marché ou chez les commerçants. Souvent, c’est aussi là qu’il y a l’école sauf si on habite dans un tout petit village et qu’il faut aller à l’école dans le village d’à côté.

C’est un lieu où l’on se promène s’il y a un parc à proximité, un plan d’eau, un lac, un petit bout de forêt…

Les croyants y retrouvent souvent leurs lieux de culte comme les églises, les mosquées, les synagogues, les temples…

En tant que citoyen, on peut participer à la vie de son quartier ou de son village. Dans les grandes villes, il y a ce que l’on appelle des conseils de quartiers où les habitants discutent ensemble et prennent des décisions pour améliorer leur cadre de vie. Dans les villages, les liens avec les maires et les conseillers municipaux sont souvent plus faciles et plus directs car les habitants y sont peu nombreux.

Visite les autres bulles de vie !

7 Responses

  1. Haas Thomas
    |

    Ce que j’aime dans mon lieu de vie ce sont les activités culturelles proposées par la ville. Pour moi les points négatifs le bruit des scooters dans les parcs, les immeubles parce que c’est dérangeant et les immeubles rendent la ville laide. Non je ne participe pas à la vie de mon quartier.

  2. Haas
    |

    Ce que j’aime dans mes lieux de vie sont les activités. Mais je n’aime pas les scooters dans le parc de la ville.

  3. Haas Guillaume
    |

    Ce que j’apprécie sont les multiples activités organisées et proposées par la ville
    Exemple : Théâtre ; Atelier manga ; escape game ; K.O. des mots ; etc
    Je peux constater qu’il y a aussi des défauts, on ne peut pas vraiment se promener aisément dans la rue avec des objets de valeurs, je peux également faire la remarque que dans le parc de la ville des scooters roulent sans impunité.
    J’aimerais bien participer aux activités de la ville mais je n’en ai pas forcément le temps (surtout en ces temps-ci avec les masques que je n’apprécie guère).

  4. justine
    |

    Je vis a la campagne, j’apprécie le calme de la nature et de la forêt. Je suis un peu loin de la ville.

  5. Léa
    |

    Je voudrais être une championne d’équitation un jour. Je voudrais avoir un cheval à moi et avoir mon écurie.

  6. Timéo
    |

    J’aime bien mon quartier, il y a de l’espace et beaucoup de verdure. Il y a même un petit bois avec un chemin pour les piétons. J’aime bien aller près de la maison de mon voisin pour faire la course avec son chien.
    Ma ville propose plein d’activités pour les enfants. Je participe aux ateliers municipaux d’arts plastiques et c’est trop bien. Nous avons aussi une piscine à laquelle je vais une fois par semaine en temps normal, une grande médiatheque, une patinoire, un beau et grand parc… Mais avec le confinement tout s’est arrêté…

  7. Maewenn
    |

    Dans ma rue, je me sens bien, je me sens chez moi et ça j’adore. J’ai les gens que j’aime le plus ici et en plus j’ai un voisin très gentil qui s’appelle Adi. Mais je suis d’accord avec Timéo, à cause du confinement et du coronavirus, tout s’est arrêté : les arts plastiques, la piscine, je ne peux plus aller jouer avec mon voisin, ni prendre le goûter au parc avec mes amis ou faire des soirées pyjama. Et c’est dommage, mais c’est la vie ! et même si je ne suis pas optimiste, il faut voir le bon côté des choses et que la vie est un cadeau à chaque instant. Bon courage à tous, à bientôt. Maewenn